Les études post-bac à l’international

Chaque année, plus de 449 000 nouveaux bacheliers s’orientent vers des écoles de commerce.

Quels sont les avantages d’opter pour le choix d’une école de commerce, qui plus est avec une orientation à l’international ?

Plus de 17,6% des nouveaux bacheliers  sont intéressés par l’international. Quels sont alors les avantages de s’inscrire directement dans une école de commerce international post-bac ?

À quels profils s’adressent les écoles de commerce post-bac ?

De plus en plus d’écoles de commerce, à vocation internationale ou non, proposent différents cursus aux étudiants leur permettant d’effectuer des études courtes ou longues.

Ainsi, les écoles de commerce proposent des bacs +3 pour les étudiants souhaitant faire des études courtes, des bacs +5 pour ceux qui ambitionnent de faire des études longues.

            Les bachelors en école de commerce

Les bachelors répondent aux besoins des étudiants attirés par des études courtes qui veulent s’insérer rapidement dans la vie professionnelle.  Ils sont aidés en cela par la possibilité d’effectuer des stages, voire de suivre la totalité leur formation en alternance. C’est ce que propose l’ESCI, Ecole Supérieure de Commerce International. Elle permet aux étudiants, dès l’obtention de leur bac, de mettre un pied dans le monde professionnel grâce à son bachelor en alternance Achats, Négociation et Commerce International.

Après l’obtention d’un bachelor, 70% des étudiants trouvent un emploi dans les 4 mois après la sortie de l’école (Source : lemonde.fr) avec un salaire brut annuel à plus de 26K.

Ils peuvent bien évidemment choisir de poursuivre leurs études en intégrant un Mastère Grande École, et ils sont 40% à le faire.

            Les Programmes Grande École des écoles de commerce

Les Programmes Grande École se font sur une durée de 5 ans. Ils sont donc destinés à des étudiants souhaitant faire de longues études.

Les trois premières années permettent aux étudiants d’acquérir des bases solides en termes de management et de commerce. Les deux dernières consolident l’acquisition de ces connaissances et permettent la mise en pratique par le biais de stages de longue durée en France ou à l’étranger.

L’Ecole Supérieure de Commerce International proposent 3 cursus à ses étudiants :

Durant ces deux dernières années, il est également proposé aux étudiants d’effectuer un semestre dans une université étrangère. L’ESCI possède notamment un partenariat avec 53 universités dans 30 pays différents (Canisius College aux Etats-Unis, Universidad de Barcelona en Espagne, Fudan University en Chine, …).

Les bonnes raisons de faire une école de commerce international post-bac

Les étudiants s’orientent de plus en plus vers les écoles de commerce post-bac (17,6%) car elles représentent une alternative intéressante aux écoles de commerce post-prépa.

Cela évite aux étudiants le rythme plus que soutenu des écoles prépa. Cependant, faire une école de commerce post-bac directement ne signifie pas pour autant une admission aisée sans aucune sélection à l’entrée. En effet, il y a un concours d’entrée aux écoles. Il est important que les étudiants deviennent matures rapidement puisqu’ils ont des stages à effectuer peu de temps après leur intégration dans les écoles.

Ces écoles de commerce post-bac possèdent une forte ouverture à l’international, et sont même parfois spécialisées dans ce domaine dès la première année.  C’est aussi le cas pour l’ESCI (Ecole Supérieure de Commerce International), dont les étudiants sortent diplômés en maîtrisant au minimum deux langues (Anglais, Espagnol, Allemand).

Pouvoir partir étudier à l’étranger durant un semestre leur permet d’améliorer leurs compétences linguistiques, mais les poussent également à s’adapter aux cultures d’autres pays. Les témoignages des étudiants qui sont partis dans une université étrangère le temps d’un semestre démontrent qu’ils sont revenus grandis, avec plus de maturité.

En choisissant les écoles de commerce post-bac, les étudiants s’assurent quasiment un emploi à la sortie de l’école, qui plus est bien rémunéré. En effet, à l’ESCI par exemple, plus de 54% des étudiants ont trouvé un emploi en moins de 3 mois avec un salaire brut annuel de plus de 31K (promotion 2014).

 

Voici le témoignage d’une de nos anciennes étudiantes de l’ESCI, Marie Bélé :

« Mon BTS en Commerce International en poche, j’ai rejoint l’ESCI il y a deux ans.

Depuis, j’ai parcouru 11 pays, du Pérou à l’Inde en passant par l’Équateur, afin de développer des compétences en commerce international tout en améliorant mes connaissances linguistiques lors de stages. Bilan positif puisque j’ai eu l’opportunité de réaliser deux semestres d’études à l’étranger, un premier au sein de l’Université de Palermo en Argentine, et un second en Allemagne à l’Université de Göttingen. Des expériences uniques qui m’ont permis d’apprécier les différences culturelles entre les pays. Étudier à l’international suppose un grand sens de l’adaptation, une ouverture d’esprit constante et une curiosité insatiable. Cela m’ouvre d’excellentes perspectives professionnelles puisque je maîtrise désormais trois langues : l’anglais, l’allemand, l’espagnol, … et quelques notions d’hindi ! »

 

Sources :