MADELINE LE SAUX – Etudiante PGE 5 ESCI Promotion 2016

Quel est votre parcours étudiant ? 

Après l’obtention de mon baccalauréat Economique et Social avec mention, je me suis dirigée vers un BTS Commerce international pendant lequel j’ai pu découvrir ce domaine qui me passionne. J’ai donc décidé de poursuivre avec une école de commerce spécialisée dans le commerce international et j’ai opté pour l’ESCI.

 

En quoi la formation et les expériences vécues à l’ESCI (stages, alternance, spécialisation…) ont-elles été déterminantes dans la construction de votre projet professionnel ? 

Le stage obligatoire de 3ème année d’une durée de 3 mois m’a permis de découvrir en pratique un secteur très particulier et que je ne connaissais pas encore, le monde du transport international. Cela a été une très belle découverte pour moi car c’est un domaine dans lequel je me sens très à l’aise et me plais. De plus, pendant ce stage, j’ai réussi à faire mes preuves dans cette entreprise et je suis aujourd’hui en alternance dans cette même entreprise en tant que support commercial.

 

Votre expérience du semestre d’échange ?

Pour mon semestre d’échange, j’ai eu la chance que mon dossier soit retenu pour l’université de Fudan à Shanghai, une des meilleures universités au niveau mondial ! Mon expérience en Chine fut incroyable, un rêve éveillé ! Les cours étaient variés et très intéressants. J’ai pu améliorer mon niveau de mandarin de manière considérable grâce à l’immersion totale dans le pays et les cours qu’on avait chaque semaine. J’ai également eu la chance de pouvoir faire un stage pendant ce semestre, dans la filiale de mon entreprise de stage de 3ème année…

J’ai pu faire de nombreux voyages au sein de la Chine et découvrir des paysages et une culture extraordinaires. Ce semestre à l’étranger fut la meilleure expérience de ma vie d’étudiante et restera à jamais gravé dans ma tête.

 

Et dans l’avenir, comment  voyez-vous évoluer votre carrière ? 

A l’avenir, je me vois d’abord évoluer dans le monde du transport international puis ensuite dans le développement international pur. Parallèlement, il est fort probable que je m’expatrie en Asie pour quelques années aussi. Dans tous les cas, je souhaite un poste à responsabilité avec une team à manager et aujourd’hui, j’ai toute les clefs en main pour y arriver.